Achetez, vendez et échangez vos cryptoactifs avec 16 devises fiat

Découvrir SwissBorg
Retour au blog
Investment_risks_BLOG_1600X800.

Risque d'investissement : explication, types et relation avec les cryptomonnaies

Les risques sont omniprésents et font partie de notre vie quotidienne. Tout type d'investissement connu de l'homme, de l'or à l'immobilier en passant par les actions et même jusqu'aux marchés récents tels que les cryptomonnaies, comporte des facteurs de risque inhérents. Après avoir lu cet article, vous apprendrez les différents risques d'investissement sur les marchés traditionnels et cryptos et comment gérer au mieux vos investissements pour réduire ces risques.

image
Capitalisation générale du marché des cryptomonnaies de juillet 2010 à avril 2022

Qu'est-ce que le risque d'investissement ?

Les risques d'investissement sont des résultats financiers défavorables qui ont un impact sur votre portefeuille. Les gains ou les pertes de votre portefeuille dépendent de plusieurs facteurs regroupés en facteurs micro et macro. 

Par exemple, les facteurs macro se produisent en raison de conditions de marché telles qu'une forte volatilité. Il peut s'agir d'éléments tels que les politiques gouvernementales ou les taux d'intérêt, les récessions mondiales, les guerres, les pandémies, etc. Essentiellement, les facteurs macro ont un impact sur le marché dans son ensemble.

Les facteurs micro, en revanche, sont des facteurs qui ont un impact sur un seul actif ou investissement. Les décisions de l'équipe de projet derrière les cryptoactifs peuvent par exemple avoir un impact significatif sur le prix de l'actif. 

Comprendre la dynamique du risque et de la récompense

"Plus le risque est élevé, plus la récompense potentielle est belle”

Le niveau de risque associé à un investissement particulier est généralement en corrélation avec le niveau de rendement que cet investissement pourrait atteindre (en d'autres termes, plus le risque est élevé, plus la récompense potentielle est élevée). Le raisonnement est le suivant : les investisseurs prêts à s'engager dans des investissements risqués et à perdre potentiellement de l'argent doivent être récompensés pour leur risque. 

Cette logique "risque/profit" repose sur l'idée que chaque investisseur a un goût du risque différent. Chaque investisseur a un profil de risque unique qui détermine sa volonté et sa capacité à accepter le risque. Au fur et à mesure que les risques d'investissement augmentent, les investisseurs attendent des rendements plus élevés pour compenser la prise de ces risques. Dans la finance traditionnelle, les classes d'actifs sont regroupées en fonction de leur profil de risque. Par exemple, les actions sont généralement considérées comme des actifs risqués, mais leur rendement annuel se situe entre 10 % et 20 % par rapport à d'autres classes d'actifs comme les obligations et les bons du Trésor, dont le profil de risque est moins élevé. 

Types de risques d'investissement : Le risque macro

Voici quelques-uns des risques macroéconomiques courants auxquels les investisseurs peuvent être confrontés :

Le risque de taux d'intérêt s'applique généralement plus à la classe d'actifs des obligations qu'à celle des actions. Il s'agit du risque de perte potentielle de la valeur de l'investissement en raison de la variation des taux d'intérêt. Le risque de taux d'intérêt est très important pour les détenteurs d'obligations car, lorsque les taux d'intérêt augmentent, la valeur de marché des obligations diminue et vice versa. 

Les chiffres actuels de l'inflation atteignant 8,5 %, le plus haut niveau depuis 40 ans , la FED n'a guère d'autre choix que d'augmenter les taux d'intérêt de manière agressive. Par conséquent, les investisseurs chercheront à se retirer du marché obligataire pour protéger leurs investissements contre la dépréciation des prix.

image
Inflation des prix à la consommation

Le risque de change est lié à l'investissement dans les devises des pays étrangers. Un investisseur en devises peut constater que son investissement est sans valeur si le dollar canadien se déprécie par rapport au dollar américain. 

Le risque lié au pays s'applique à une vaste catégorie d'actifs : actions, obligations, options, fonds communs de placement et contrats à terme émis dans un pays en particulier. Il s'agit du risque qu'un pays ne respecte pas ses engagements financiers. Le Nigeria et le Venezuela sont des exemples de pays qui comportent des risques.

Risque politique : L'état politique d'un pays peut avoir un impact significatif sur le rendement des investissements sur les actifs dans le pays. Le risque politique fait référence à la perte potentielle de la valeur des investissements en raison de la stabilité ou des changements politiques dans un pays. Il s'agit d'un risque important lorsque nous considérons une augmentation de l'horizon d'investissement. Les exemples incluent un changement de gouvernement, d'organes législatifs, d'autres responsables politiques étrangers ou de contrôle militaire. 

Risque commercial : Il s'agit du risque lié à la viabilité potentielle. Il s'agit de savoir si une entreprise sera en mesure de réaliser des ventes suffisantes et de générer des revenus adéquats pour couvrir ses dépenses opérationnelles et réaliser un bénéfice. Souvent, les entreprises sont lourdement endettées et une mauvaise gestion peut inévitablement conduire à la faillite de l'entreprise et donc à la perte des investissements. Par conséquent, un investisseur doit évaluer minutieusement les activités commerciales d'une entreprise en tenant compte de facteurs tels que le coût des marchandises, les marges bénéficiaires, la concurrence et le niveau général de la demande pour les produits ou services qu'elle vend.

Risque de crédit : Ce risque est également appelé risque de défaillance. Il s'agit du risque qu'un emprunteur ne soit pas en mesure de payer les intérêts contractuels ou le principal de ses obligations. Le risque de crédit est généralement observé sur le marché obligataire et concerne les investisseurs qui détiennent des obligations dans leurs portefeuilles. En général, les obligations émises par les gouvernements, comme les obligations du Trésor, présentent le moins de risque de défaut, d'où des rendements faibles. D'autre part, les obligations d'entreprises ont tendance à présenter le risque de défaut le plus élevé et affichent des rendements plus élevés. Les agences de notation des obligations telles que Standard and Poor , Fitch and Moody peuvent être utilisées par les investisseurs pour déterminer la qualité d'investissement d'une obligation. 

Risque de contrepartie : Dans les produits d'investissement financier contractuels tels que les actions, les options, les obligations et les produits dérivés, il y a toujours le risque que l'une des parties impliquées dans une transaction puisse manquer à son obligation contractuelle. Le risque de contrepartie peut exister dans les opérations de crédit, d'investissement ou de négociation. C'est également l'un des risques rencontrés dans les investissements en cryptomonnaies. 

Risque de liquidité : Il s'agit du risque de ne pas être en mesure de vendre ou de liquider votre investissement à un prix équitable. Cela signifie généralement qu'un investisseur achète à un prix élevé et vend à un prix bas. Dans certains cas, notamment sur les marchés des cryptomonnaies, il peut être impossible de vendre l'investissement, laissant l'investisseur coincé avec des actifs sans valeur et de lourdes pertes.

Quels sont les risques propres aux cryptomonnaies ? 

Contrairement aux actifs traditionnels, les cryptoactifs ne sont pas garantis par des banques ou des gouvernements. De plus, ils sont très volatiles. Si la technologie sous-jacente a ses avantages (la nature décentralisée des cryptomonnaies, l'absence de réglementation et l'anonymat), elle présente des risques importants pour les investisseurs. Les investisseurs doivent donc comprendre les risques associés aux investissements en cryptomonnaies. Voici quelques risques associés aux cryptomonnaies. 

Volatilité : L'une des caractéristiques du marché des cryptomonnaies est la très grande fluctuation des prix. Ce niveau élevé de volatilité en fait une proposition risquée. Il n'est pas rare que les prix des cryptomonnaies évoluent de plus de 1 000 % en quelques minutes. Début 2021, le Dogecoin a augmenté de plus de 20 000 %, mais en mai 2021, il avait perdu plus d'un tiers de sa valeur. De même, un seul tweet populaire négatif ou un article d'actualité sur une cryptomonnaie peut faire chuter son prix rapidement. Le "père du Dogecoin", Elon Musk, est célèbre pour avoir fait basculer le prix de la cryptomonnaie Dogecoin avec un seul tweet . La forte culture spéculative qui anime le marché des cryptomonnaies signifie que les investisseurs achètent et vendent rapidement leurs avoirs dès qu'il y a un signe de baisse des prix. Ces fortes fluctuations de prix peuvent être largement profitables et dommageables pour un investisseur. Un investisseur risque de subir d'énormes pertes si le prix d'un cryptoactif chute soudainement. 

Absence de réglementation : L'absence d'un cadre réglementaire adéquat est une question très préoccupante pour de nombreux investisseurs. Aucune institution financière ou gouvernement ne soutient les cryptomonnaies. Par exemple, dans la finance traditionnelle, la plupart des transactions en ligne ou des transferts d'argent électroniques sont soutenus et médiatisés par une institution financière qui existe pour résoudre tout problème lié aux transactions. Cependant, dans le domaine des cryptomonnaies, aucune autorité ne protège la sécurité des investisseurs, qui doivent donc se débrouiller seuls et assumer l'entière responsabilité de leurs décisions d'investissement dans cet espace. Malheureusement, l'absence de surveillance réglementaire a entraîné de lourdes activités malveillantes sur les marchés cryptographiques. 

Piratages et “cybertheft” : Selon les données de Chainalysis , plus de 14 milliards de dollars ont été perdus dans des cyberattaques de cryptomonnaies rien qu'en 2021. Les actifs en cryptomonnaies sont des cibles en vue pour les cyberattaquants malveillants, un facteur qui s'explique principalement par l'absence de toute réglementation substantielle, la dépendance en ligne et l'anonymat. De plus, la nature technique de l'espace global des cryptomonnaies expose les investisseurs au risque de cyberattaques, car la plupart d'entre eux ne disposent pas du savoir-faire technologique nécessaire pour protéger leurs actifs. Les cyberattaques les plus courantes sur le marché des cryptomonnaies sont les attaques de phishing visant les investisseurs individuels et les attaques de contrats intelligents visant les vaults et les bridges/ponts de cryptomonnaies. 

image
Croissance de la valeur des sommes volées dans le domaine des cryptomonnaies

Perte des clés privées : Les cryptomonnaies utilisent des paires de clés cryptographiques, une clé privée et une clé publique, pour faciliter les transactions et interagir avec la blockchain. La clé publique est synonyme de l'adresse de votre portefeuille et peut être mise à la disposition du public pour recevoir des fonds. D'autre part, votre clé privée est utilisée pour signer les transactions et doit rester secrète et être protégée à tout moment. Perdre l'accès à votre clé privée signifie perdre l'accès à toute cryptomonnaie du portefeuille concerné. De nombreux investisseurs en sont les victimes. Environ 20 % de tous les Bitcoins sont perdus en raison de la perte de clés privées. Il est très important d'adopter les meilleures pratiques pour protéger vos cryptoactifs.

Risque de contrepartie : Il s'agit d'un risque courant sur les plateformes de cryptomonnaies de type peer-to-peer (P2P). Ces échanges impliquent des transactions directes entre deux parties. Il existe toujours un risque d'escroquerie et de fraude, par exemple un acheteur qui refuse de payer les cryptomonnaies reçues ou un vendeur qui refuse d'envoyer les tokens. Le risque de contrepartie est atténué par l'utilisation de plateformes P2P qui fournissent des services de séquestre d'actifs numériques, comme Binance. Pendant la transaction, la plateforme détient les actifs qui sont octroyés à l'acheteur lorsque le paiement est terminé et que le vendeur confirme la réception. 

Les stablecoins ne sont pas exempts de risques d'investissement. Le USDC est adossé à une devise fiat et est sensible au risque réglementaire. Il existe des incertitudes concernant les actifs en réserve pour le USDT, personne ne sachant si le stablecoin est entièrement garanti en cas de scénario de panique. Même le stablecoin algorithmique, le UST, est exposé au risque d'investissement. 

Gestion du risque d'investissement

Comment réduire le risque de perte de valeur de vos investissements et maximiser potentiellement vos rendements ? Si les risques sont inévitables et inhérents à toute décision d'investissement, la gestion du risque d'investissement est cruciale pour maximiser les rendements et constituer un portefeuille sain au fil du temps. 

La gestion du risque est essentielle car aucune opportunité d'investissement n'est infaillible à cent pour cent. C'est pourquoi les investisseurs doivent adopter de bonnes pratiques de gestion des risques pour constituer un portefeuille sain et garantir un bon rapport bénéfices/pertes. 

Diversification : La diversification est une stratégie utilisée pour minimiser le risque d'investissement en répartissant les fonds entre les instruments financiers ou les classes d'actifs. Cette stratégie permet de maximiser les rendements en investissant dans différentes catégories d'actifs qui réagiraient différemment à un même événement. Elle peut aider un investisseur à gérer le risque et à réduire la volatilité des mouvements de prix d'un actif. Si la diversification est très utile pour protéger la valeur d'un portefeuille, elle n'élimine pas le risque, en particulier le risque de marché. De plus, une trop grande diversification peut nuire à votre portefeuille d'investissement, car il peut être quelque peu fastidieux de gérer un portefeuille diversifié, surtout si vous avez plusieurs participations et investissements. La diversification peut également s'avérer coûteuse, car tous les investissements n'ont pas le même coût, de sorte que l'achat et la vente affecteront vos profits et vos pertes si vous tenez compte des frais de transaction et de courtage. 

Dans le monde des cryptoactifs, il est recommandé aux nouveaux investisseurs de conserver un portefeuille diversifié relativement petit de 10 à 20 projets cryptos maximum. Cela permet à l'investisseur de capter la tendance générale du marché sans être trop dispersé. Une règle générale consiste à allouer 50 % de vos fonds à des actifs moins volatils comme le Bitcoin ou l'Ethereum et 20 % à des monnaies stables comme le $UST. À mesure que vous acquerrez de l'expérience dans les cryptoactifs, vous serez probablement en mesure de gérer un portefeuille plus étendu. Cependant, il convient de noter que plus vous détenez de projets, plus vous devrez consacrer du temps à travailler dessus. 

Prendre des bénéfices : Il s'agit d'une pratique essentielle en matière d'investissement cryptographique, et pourtant très peu de personnes le font. La prise de bénéfices vous permet de tirer constamment quelque chose du marché sans vous soucier des baisses de marché. Divers facteurs déterminent la façon dont vous réalisez des bénéfices. Ils comprennent votre horizon temporel, votre tolérance au risque, vos objectifs financiers, etc. Par exemple, vous pouvez décider de prendre des bénéfices dès qu'un actif double de prix, en prenant comme référence le prix de votre investissement initial. Vous retirez donc, quand l’actif aura doublé de prix, l’équivalent en valeur votre investissement initial, et vous ne pouvez pas perdre votre capital en cas de retournement du marché. 

Trouver les meilleures opportunités de yield : Une règle empirique consiste à conserver au moins 20 % de votre portefeuille en stablecoins pour vous permettre d'acheter le creux de la vague lorsque le marché baisse. Vos stablecoins ne doivent pas seulement rester dans votre portefeuille : vous pouvez rechercher des opportunités de yield sur les stablecoins pour gagner plus de yield. Un exemple typique est le yield annuel de 20 % d'Anchor sur le $UST. N'oubliez pas qu'en raison du risque lié aux contrats intelligents, il est conseillé de ne pas mettre en jeu tous vos stablecoins. 

Staking et yield composé : Faites un effort actif pour gérer constamment vos positions de staking afin de vous assurer que vous composez vos yield et recherchez les meilleures opportunités possibles. Vous pouvez utiliser des services automatiques tels que Yearn Finance ou Beefy Finance, mais n’oubliez pas de prendre en compte que ces services réduisent votre yield global. 

Rééquilibrez votre portefeuille : Les cryptoactifs fluctuent fréquemment en termes de prix, et le profil de risque de votre portefeuille peut donc changer en fonction des modifications de prix des tokens. Si vous constatez que votre portefeuille est fortement orienté vers un ou quelques actifs, vous pourriez vouloir rééquilibrer votre portefeuille pour maintenir votre profil de risque préféré. 

Enfin, faites toujours preuve de diligence raisonnable avant d'investir dans un projet de cryptomonnaie. Rappelez-vous, "ne faites pas confiance, vérifiez". En outre, investissez toujours ce que vous êtes prêt à perdre. 

Des signaux de risque pour surveiller la santé de vos actifs numériques

Se tenir au courant quotidiennement des conditions du marché peut aider un investisseur à prendre des décisions éclairées. Pour gérer efficacement le risque d'investissement, il est essentiel de jauger la force et la santé relatives du marché global des cryptomonnaies. Voici quelques outils efficaces pour vous guider.

Fear & Greed Index : Le sentiment est l'une des principales causes des fluctuations du prix des actifs. Le Fear & Greed Index est un outil populaire utilisé pour déterminer comment les investisseurs se sentent sur le marché. 

image
Fear & Greed Index

Signaux macro : Les événements macro affectent considérablement le marché des cryptomonnaies en raison de l'influence écrasante de la finance traditionnelle. Par conséquent, prêter une attention particulière au dollar américain (DXY) et aux corrélations du marché des cryptomonnaies avec le SPX/Or, qui peuvent révéler des informations perspicaces. Par exemple, le dollar a une relation inverse avec les cryptoactifs, tandis que le marché des cryptomonnaies suit de près le marché des actions.

image
Combat Bitcoin contre le momentum du dollar

Volume d'échange : En général, des volumes plus élevés signifient une liquidité plus profonde et signalent une tendance haussière du marché. Dans le domaine des actifs numériques, nous surveillons les échanges centralisés et décentralisés et examinons les marchés au comptant et dérivés. 

image
Volume d'échange des cryptomonnaies

L'offre de stablecoins : Il s'agit d'un indicateur important car les stablecoins libellés en dollars américains sont l'équivalent de l'argent liquide sur le marché des cryptomonnaies. Observer le mouvement des stablecoins peut offrir à un investisseur des informations très intéressantes. Par exemple, les investisseurs convertissent leurs stablecoins en dollars américains lorsqu'ils veulent quitter le marché, mais les laissent sur les échanges s'ils prévoient d'investir à l'avenir. Par conséquent, lorsque l'offre de stablecoins augmente, cela est considéré comme un signal haussier. 

image
Offre totale de stablecoins

La TVL de la DeFi : La DeFi est devenu l'un des sous-secteurs les plus actifs du marché des cryptomonnaies. Il englobe les applications les plus utilisées dans l'écosystème des cryptomonnaies. Par conséquent, la croissance de la valeur totale verrouillée (TVL, “total value locked”) entraîne celle du marché global des cryptomonnaies.

image
TVL de la DeFi

Conclusion sur le risque d'investissement

En tant que classe d'actifs, les cryptomonnaies ont lentement émergé au cours de la dernière décennie et attirent désormais de plus en plus les investisseurs institutionnels. L'augmentation de la demande nécessite une évaluation plus professionnelle des sources sous-jacentes de risques et d'opportunités. Les appels à une meilleure gestion des risques font partie de la maturation du marché, qui devrait finalement inclure le remplacement de l'autorégulation et de la gouvernance automatisée par des structures de supervision et de réglementation efficaces. Et le meilleur dans tout cela, c'est qu'avec des actifs numériques comme les cryptomonnaies, toute personne un peu douée en technologie et capable d'utiliser un explorateur de blockchain ou d'autres outils analytiques peut avoir accès à des données apparemment illimitées pour aider à atténuer les risques d'investissement.

Découvrez SwissBorg