Achetez, vendez et échangez vos cryptoactifs avec 16 devises fiat

Découvrir SwissBorg
Précédent
eth_article1_blog_1600x800

Les “Rollups”, l’avenir d’Ethereum

Dans le monde d’Ethereum, beaucoup parlent des “Rollups” et de leur efficacité. Grâce à cet article, vous en saurez plus sur ce que sont ces “Rollups” et pourquoi ils sont, d’après nous, à surveiller de près.

Un “Rollup” (littéralement, un enroulage) est une solution de “layer-2” (couche 2) construite sur Ethereum qui permet de grouper, “enrouler”, des transactions pour les traiter off-chain, avant d’en intégrer les données on-chain. Il s’agit d’une solution pour améliorer la scalabilité d’Ethereum, qui permet de passer de 45 transactions par seconde à un nombre virtuellement infini de celles-ci, lorsque ces “Rollups” sont cumulés.

Les “Optimistic Rollups”

Cette variation des “Rollups” tient son nom (“Rollups” optimistes) de son principe même, qui veut que toutes les transactions soient considérées comme de confiance. Cette confiance n’est cependant pas aveugle : les données des transactions sont publiées et la communauté ne manque pas de les vérifier.

Pour l’instant, il existe deux “Rollups” principaux de ce genre : Optimism et Arbitrum.

Ces deux solutions sont déjà très utilisées au sein de la communauté d’Ethereum, et aujourd’hui la valeur totale verrouillée dans celles-ci atteint respectivement 250 millions de dollars et 1,2 milliards de dollars (d’après ces statistiques ). Nous pouvons également constater que le nombre de transactions effectué via ces “Rollups” est en augmentation. 

Ces nouveaux produits ont réuni des fonds de développement au cours des derniers mois, et l’équipe d’Optimism signale qu’ils ont reçu 150 millions de dollars, ce qui porte leur évaluation à 1,6 milliards de dollars. Une partie de ces fonds, versés en mars, proviennent du cabinet d’investissement Paradigm et de l’entreprise de capital-risque Andreessen Horowitz . Arbitrum n’est pas à la traîne et a obtenu 20 millions de dollars, ce qui a porté son évaluation à 1,2 milliards en septembre dernier.

Optimism et le token OP

Depuis le “soft launch” du mainnet en juin 2021, beaucoup de protocoles majeurs se sont développés sur Optimism . Ce développement signifie qu’ils ont déployé leurs contrats intelligents de façon à ce que le protocole en question puisse être utilisé sur Optimism. La liste inclut notamment Synthetix, Uniswap, Aave et Curve. Des protocoles natifs tels que Lyra ont également été créés. Lyra fournit une solution d’échange d’options pour les solutions de couche 2. Velodrome , un protocole plus récent, est un concurrent de Curve en ce qui concerne les échanges de grande envergure et est le deuxième projet à utiliser un nouveau modèle de gouvernance, lancé par Solidly sur Fantom il y a quelques mois.

Fin mai 2022, Optimism a distribué le premier de son token natif, le OP, pour récompenser les premiers utilisateurs du réseau. Détenir ces tokens permet aux utilisateurs de participer au “Optimism Collective” (collectif Optimism), une DAO qui sera créée avec une structure à double chambre : la “Token House” (chambre du token) et la “Citizens’ House” (chambre des citoyens).

Le séquenceur, qui créée des blocs et soumet les transactions des utilisateurs au mainnet d’Ethereumn, sera décentralisé lors de la création de la DAO et déployé par des parties tierces, ce qui permettra de générer un revenu supplémentaire qui sera réinjecté dans le token OP et le système. Le projet est donc à suivre.

capturede28099ecc81cran2022-06-17acc8015.56.43
Graphique des transactions quotidiennes sur les "Optimistic Rollups"

Arbitrum

Comparé à Optimism, Arbitrum est plus avancé en termes de développement et de taille. Pourtant, le projet ne dispose toujours pas de token et n’a annoncé aucun lancement. Cela ne l’empêche pas de rassembler une communauté grandissante qui attend impatiemment un airdrop potentiel de son token. Il est grand temps d’en apprendre plus sur les détails de ce “Rollup” !

De nombreux acteurs importants du domaine de la DeFi, parmi lesquels nous pouvons retrouver Sushi, Curve, Uniswap et Aave, ont rendu leur plateforme accessible aussi bien sur Optimism qu’Arbitrum. Certains, tels que Abracadabra et GMX, opèrent uniquement Arbitrum. Il sera intéressant d'observer l’évolution des “Rollups” optimistes.

capturede28099ecc81cran2022-06-17acc8015.57.05
Transactions journalières sur Arbitrum

Les “bridges”

Les “bridges” (ponts) des blockchains sont des connexions entre les blockchains, ou réseaux, qui permettent le transfert sécurisé de tokens et de données d’une blockchain à une autre. Utiliser un pont vous permet de transférer un token d’un réseau à un autre en utilisant les applications décentralisées de celui-ci. Par exemple, vous pourriez faire passer vos USDC d’Ethereum vers Polygon grâce aux applications décentralisées de Polygon. En réalisant cela, votre USDC devient indisponible sur le portefeuille Ethereum de départ et son utilisation devient possible sur le portefeuille Polygon.

Les ponts servent à relier les protocoles de couche 1 et de couche 2, et sont donc indispensables à la mise en place des “Rollups”. Heureusement, de nombreuses options sont déjà disponibles pour effectuer la liaison entre Optimism, Arbitrum et les projets majeurs.

Arbitrum propose notamment un “bridge qui lui est propre et qui est utilisable par la communauté de la DeFi. Optimism dépend de ponts d’entités tierces telles que Anyswap, cBridge et Hop, qui fonctionnent également tous avec Arbitrum.

Récemment, des plateformes d’échange décentralisées ont également commencé à accepter les “Rollups”, et Binance a par exemple activé les retraits d’Ethereum vers Arbitrum. Pour l’instant, concernant Optimism, seuls les dépôts sont acceptés, du moins jusqu’à ce que le portefeuille de Binance soit approvisionné à hauteur d’un certain montant.

Les membres Premium peuvent actuellement voter pour le prochain listing de token, et le OP fait partie des candidats ! SwissBorg supportera donc peut-être bientôt ces réseaux de “Rollups”.

Les “Zero-knowledge Rollups” ou “ZK-Rollups”

L’autre type de “Rollups” compatibles avec Ethereum sont les Rollups qui fonctionnent sur base de preuves “zero-knowledge” (sans connaissance) qui rassemblent un montant énorme de transactions dans une preuve cryptographique off-chain.

Les “ZK-Rollups” ne sont pas, contrairement aux “Rollups” que nous avons précédemment présentés, optimistes, et considèrent pas que toutes les transactions sont de confiance. Ils valident donc ces transactions via une preuve. Cette preuve sera ensuite publiée sur le mainnet d’Ethereum.

Si nous comparons ces deux types de “Rollups” en termes de différence de rapidité, nous constatons que les “ZK-Rollups” supporteront davantage encore de transactions par secondes et aideront donc d'autant plus la scalabilité d’Ethereum. Si ils sont pour l’instant pour la plupart en développement, ils ont déjà généré beaucoup d’attention et d’investissements. Starkware a notamment rassemblé 100 millions de dollars et porté son évaluation à 8 milliards de dollars il y a deux semaines de cela. Le projet a donc quadruplé son évaluation en 6 mois seulement.

Starkware est une startup en pleine croissance qui a pour but de proposer une utilisation plus efficace de la blockchain. Ils créent des solutions de sécurité et de scalabilité pour Ethereum et développent Starknet , qui sera leur “ZK-Rollup” de couche 2. Ils ont récemment ouvert la bêta du mainnet pour les premiers utilisateurs, qui ont pu y déposer du ETH et du DAI. En 2020, ils lançaient déjà StarkEx, un “ZK-Rollup” de couche 2 personnalisable adapté à des projets spécifiques. Des acteusr majeurs de l’écosystème de la DéFi, dont dYdX, utilisent le protocole pour réduire les frais de transaction, augmenter le nombre de paires d’échange et proposer un règlement immédiat des échanges. Sorare est un autre des projets qui utilise ces solutions, ce qui leur a permis d’effectuer des transactions de NFT à plus grande échelle sur leur plateforme.

Des projets similaires, tels que zkSync et  Loopring, génèrent également de l’attention.

Polygon, qui ne veut pas manquer l’occasion, s’intéresse également aux “ZK-Rollups”, est s’est rendu propriétaire du Mir Protocol pour 400 millions de dollars. Cela porte à sept le nombre de solutions de scaling en développement pour le projet. Polygon dispose déjà du “ZK-Rollup” actif Polygon Hermez , de Polygon Zero de Mir, de Polygon Miden, qui utilise un autre type de preuve “zero-knowledge”, et de Polygon Nightfall, qui permet aux entreprises d’obtenir plus de privacité, et qui a, il faut le dire, l’un des noms les plus cools du monde des cryptos !

Conclusion

Les “Rollups” occuperont sans aucun doute un rôle majeur dans le développement d’Ethereum.

Les autres réseaux suivent le mouvement et créent leurs propres solutions, et nous pourrions voir arriver de nouveaux types de “Rollups”, en tant que solutions de couches 3 et 4, qui sont, à l’heure actuelle, envisagées. Nous suivrons donc attentivement ces développements et nous sommes plus qu’enthousiastes de constater qu’Ethereum disposera des meilleurs outils pour décoller en termes de scalabilité !

Exclusion de responsabilité : Les informations contenues dans ou fournies à partir de ou via cet article (l'"Article") sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils financiers, des conseils en investissement ou tout autre type de conseil et ne doivent pas être interprétées ou comprises comme une quelconque forme de promotion, recommandation, incitation, offre ou invitation à (i) acheter ou vendre un produit, (ii) effectuer des transactions, ou (iii) s'engager dans toute autre transaction légale. Cet Article doit être considéré comme du matériel promotionnel et non comme le résultat d'une analyse financière/d'investissements indépendants.

Ni SBorg SA ni ses entités affiliées (ensemble, les "Entités") ne font de déclaration ou ne donnent de garantie quant à l'exhaustivité, l'exactitude, l'actualité ou l'adéquation de toute information contenue dans une partie quelconque de l'Article, ni à l'absence d'erreur. Les Entités se réservent le droit de modifier toute information contenue dans cet Article sans restriction ni préavis. Les Entités ne supportent aucune responsabilité (que ce soit dans un contrat, un délit ou autrement, et qu'elles aient ou non été négligentes) pour toute perte ou dommage (y compris, sans limitation, la perte de profit), qui pourrait résulter directement ou indirectement de l'utilisation de ou le recours à ces informations et/ou à l'Article.

Découvrez SwissBorg