Achetez, vendez et échangez vos cryptoactifs avec 16 devises fiat

Découvrir SwissBorg
Précédent
lrc-2022

Qu’est-ce que Loopring (LRC) ?

Loopring est un protocole ouvert de couche 2 sur la blockchain Ethereum qui est conçu pour améliorer la scalabilité et promouvoir la construction de plateformes d’échange de cryptoactifs décentralisées (DEX). Loopring utilise la technologie modulaire des zkRollup (cumuls “zero knowledge”) pour faciliter la construction de DEX sur différentes blockchains.

Ethereum propose déjà différentes solutions de scaling de couche 2 telles que les cumuls, les “state channels”, les “sidechains” et Plasma pour minimiser les problèmes de débit. En ce sens, la technologie zkRollup est similaire à celle des Optimistic Rollups, utilisée pour améliorer la scalabilité d’Ethereum.

Loopring dispose également de deux produits cryptos natifs dont le but est le développement rapide et à peu de frais d’animateurs de marché non dépositaires automatisés et d’applications de paiement sur Ethereum.

En bref

  • Loopring est un protocole ouvert de couche 2 construit sur Ethereum.
  • LRC est le token utilitaire du projet.
  • Ses principales fonctions incluent la construction de DEX et de rails de paiement robustes.

Qui a créé Loopring ?

Loopring a été créé par Daniel Wang, un ingénieur logiciel en provenance de Shanghai, en Chine. Wang est le CEO de l’entreprise et gère les développements du protocole aux côtés de Jay Zhou (CMO) et Johnston Chen (COO).

Wang est titulaire d’un bachelier en sciences informatiques, délivré par l’Université de sciences et technologie de Chine. Il a obtenu un master dans la même discipline à l’Université d'État de l'Arizona.

Avant de lancer Loopring, Wang a travaillé avec plusieurs entreprises dans la tech, dont par exemple Boston Scientific, pour laquelle il opérait en tant qu’ingénieur logiciel en chef.

Wang a également travaillé en tant que directeur d’ingénierie sénior pour le géant de l’e-commerce chinois JD.com et a occupé une place chez Google dans un rôle similaire.

En plus de cela, Wang a également cofondé plusieurs entreprises : la Yunrang Information Technology et une entreprise de de services dans les cryptoactifs du nom de Coinport Technology Limited.

Comment tout cela fonctionne-t-il ?

Le principe clé de la technologie des cumuls est d’exécuter des transaction en off-chain (sur le L2, la couche 2) tout en conservant les données importantes on-chain (sur le L1, la couche 1). En mettant ceci en place, Loopring profite de la sécurité d’Ethereum et bénéficie en même temps des améliorations de scalabilité offerte par les services centralisés.

  • Pour mener à bien ce processus, Loopring utilise des contrats intelligents pour les mécanismes d’échange clés. Ceux-ci incluent les portefeuilles, les pools de partage de liquidité, les relais, les “ring miners” et les services de tokenisation des actifs.

Un “order ring layer” (couche satellite pour les ordres) est apposée à ces différents composants, et ensemble ils forment la fonction du protocole :

Explication des mécanismes principaux :

  • “Order ring” : Conventionnellement, chaque transaction est un échange entre deux tokens. Le “order ring” de Loopring utilise 16 ordres au lieu d’une simple paire d’échange. Cela augmente la liquidité et aide à optimiser les prix. Cela permet également à chaque ordre d’avoir lieu sans qu’il n’existe un ordre à équivalence exacte pour la paire.
  • Portefeuilles : Un portefeuille est un service ou une interface qui permet aux utilisateurs d'accéder à leurs tokens d’échange et de les stocker, retirer ou les échanger sur le réseau Loopring.
  • Des consortiums de blockchains/de réseaux “relay-mesh” (des réseaux relais/maillés) de partage de liquidité : Ce réseau informatique de nœuds exécute le logiciel de relais de Loopring et permet aux nouveaux utilisateurs de rejoindre les pools de liquidité. En d’autres termes, un réseau “relay-mesh” est un hub d’ordres et de liquidité.
  • Relais : Les relais sont des nœuds qui reçoivent les requêtes de transaction depuis les pools de liquidité des portefeuilles. Ils maintiennent un carnet d’ordres public et un historique des transactions tout en communiquant avec d’autres relais.
  • “Ring miners” : Les relais produisent des “order rings” (satellites d’ordres) en collectant les différents ordres. Cette fonction n’est pas obligatoire.
  • Service de tokenisation des actifs (ATS, Asset Tokenisation Services) : Ce service centralisé associe des actifs qui ne sont pas directement disponibles sur la DEX. Des tokens ERC-20 peuvent être échangés avec des actifs physiques ou des actifs sur d’autres blockchains.

Avec ce système en place, Loopring renforce la transparence des échanges, repense le risque dépositaire et protège en partie contre de potentielles activités malveillantes qui pourraient se produire au sein d’une plateforme d’échange centralisée ou d’organismes régulateurs.

Qu’est ce que le token LRC ?

Le LRC est le token ERC-20 utilitaire du protocole Loopring.

Le LRC est utilisé dans cinq cas de figure :

  • Structure de récompense pour les “ring miners”/les mineurs de relais.
  • Droits de vote pour les mise à jour de développement.
  • Brûlage des tokens LRC.
  • Période de verrouillage pour le lancement d’une DEX sur Loopring.
  • Staking pour les opérateurs de DEX, pour réduire les frais sur la plateforme.

Le initial coin offering (ICO) a eu lieu en août 2017 et a permis de collecter 45 millions de dollars.

Le protocole Loopring a été déployé pour la première fois sur le mainnet d’Ethereum en décembre 2019.

L’allocation des tokens est telle que suit, pour 2022 :

  • 50% pour les investisseurs (698 millions de LRC)
  • 10% pour les contracteurs, les auditeurs, les plateformes d’échange
  • 20% pour l’équipe de Loopring
  • 20% pour le Loopring Ecosystem Advancement Fund (LEAF)

D’après les données de CoinMarketCap, l’offre totale de tokens LRC en circulation est de 1,33 milliards. En 2021, presque tous les tokens LRC étaient en circulation, dont 127 881 971 étaient entre les mains de l’équipe Loopring. Les contrats intelligents du protocole Loopring régulent la distribution de tokens.

Les frais de transaction et de contrat d’échange sont répartis de telle façon : 80% pour les relais (et leur affiliés) et 20% pour les frais de protocole. Ce processus fait partie de la manière principale de gagner des tokens LRC, le “ring mining”, que nous avons déjà mentionné. 

Comment acheter des LRC ?

Le 24 mars, LRC sera listé sur notre chère application SwissBorg.

Pour tous les débutants qui désireront ajouter des LRC à leur portfolio, voici un bref tutoriel qui explique la simplicité du procédé :

  • Étape 1 : Téléchargez et installez l’application SwissBorg.
  • Étape 2 : Configurez votre compte SwissBorg. Vous pouvez retrouver des informations détaillées à ce sujet sur la page Ouvrir un Compte du Centre d’Aide de SwissBorg
  • Étape 3 : Transférez des fonds (devises fiat ou cryptoactifs) sur votre compte SwissBorg. 
  • Étape 4 : Ouvrez l’onglet Marketplace  de votre application SwissBorg.
  • Étape 5 : Trouvez le token LRC dans les listings de l’application. Vous pouvez faire cela très simplement en tapant LRC dans la fonction de recherche, indiquée par une icône de loupe en haut à gauche de l’écran.
  • Étape 6 : Cliquez sur “Dépôt”, sélectionnez la devise fiat ou la cryptomonnaie choisie pour effectuer l’achat, entrer le montant désiré et cliquer sur “Suivant”.
  • Étape 7 : Cliquez sur “Confirmer l’échange ”, et voilà ! Le procédé est le même pour tous les tokens, n’hésitez donc pas à suivre ces étapes pour tout autre token qui vous intéresse !

En résumé

Le protocole Loopring a pour but d’améliorer le débit général de transaction tout en réduisant ou éliminant les points inefficaces des DEX, au moyen de solutions hybrides.

Les ordres sont gérés centralement alors que les transactions sont finalisées on-chain, et cela permet au protocole de proposer une amélioration exponentielle du potentiel de scalabilité d'Ethereum.

Découvrez SwissBorg